Apr 19, 2021

La Chronique Hebdo par Camille

Mes 2 interrogations philosophiques de la semaine

1) Y-a-t-il une différence entre la version FR et US de Clubhouse ?

Vous partez en vacances.
Au restaurant, vous parlez déjà de ce que vous mangerez au prochain repas.
Cette conversation qui rend fou tous les étrangers. Pourquoi ces frenchies encore la bouche pleine parlent déjà du futur et ne profitent pas du moment présent.
Côté FR, on parle des dégâts, des dangers, des dérives, des choix de Clubhouse.
Côté US, on teste des formats (Star Trek version audio), on parle d'Ingenuity (l’hélicoptère, copain de Percy sur Mars) et de pourquoi il décollera avec du retard, on lance des rooms où on raconte n'importe quoi (Twitter va monétiser Twitter Space), on fait même parler des activistes, par exemple Edward Snowden.

Clubhouse n'est finalement que le reflet de la différence fondamentale entre un américain et un français. 

Un Américain tente.

Il réussit ⇒ Bravo. Il échoue ⇒ Il a droit à une seconde chance.

Le Français se demande s'il peut essayer d'être sincère, de tout partager : il intellectualise. 

Il a besoin de se dire que ceux qui hantent Clubhouse n'ont soit pas d'emploi, soit une très bonne raison d’y passer autant de temps.

Cette semaine, je vais tenter Clubhouse à la mode américaine mais en parlant français.

Je vous raconterai mes nouvelles aventures. 

En faîte, Edward Snowden est devenu Papa (🤫)  

2) Où sont passés les rooms relax de Clubhouse version FR ?

Au début de Clubhouse début février, j'aimais le soir discuter et échanger sur des problèmes fondamentaux : au 1er RDV, qui doit payer : l’homme ou la femme ? Peut-on continuer à séduire quand on est en couple ?

Puis, cette semaine j’ai guetté ces discussions relaxes jusqu’à 23 heures et RIEN. Je me suis demandé si le syndrome de la professionnalisation avait aussi frappé Clubhouse. 

Non, ces rooms relax ont juste changé de tranche horaire comme Difool sur Fun Radio. Elles commencent à minuit pour ne pas choquer les oreilles chastes de nos concitoyens. RDV cette nuit à minuit pour discuter d’un sujet très sérieux : pain au chocolat ou chocolatine, un marqueur social ?  

Mes 3 tips de la semaine

1) Where is Thomas ?

Ton idole parle sur Clubhouse mais ton anglais est pourri. Remercie le Dieu Google.

Il te suffit :

  1. Télécharger l’application Google traduction sur ton app store préféré
  2. Télécharger la langue inconnue et ta langue de référence
  3. Basculer en mode transcription en utilisant le micro d’un autre appareil (Clubhouse n’aime pas que l’on enregistre ses rooms pour rappel).

Et bienvenue dans le monde magique de la technologie en mode tour de Babel. 

La seule limite est ton imagination (en plus des langues comprises par Google, modulo les accents prononcés). 

Boom: Thomas is in the ISS 🚀 🌠

2) Ton rêve est d’être Thomas Pesquet (OK, lui parler me suffira)

Aujourd’hui, si tu écris dans la recherche sur Clubhouse : Thomas Pesquet.

Tu as un grand risque de tomber uniquement sur mon profil 😱

Personnellement, j’ai hâte de tomber sur son profil (le vrai).

Cet exemple te montre que l’algorithme de Clubhouse n’est pas encore très sophistiqué. Utilise donc ce glitch temporaire pour sortir du lot (surtout si comme moi, tu as déjà utilisé ta chance de modifier ton username, ton prénom et ton nom sur Clubhouse 😤) et faire ainsi de toi la coqueluche de Clubhouse, c’est-à-dire le premier résultat d’une recherche.

On lance les paris : qui aura son profil en tête de liste quand on recherchera Kim K, Donald T, Emmanuel M, Nabilla, Tim C ?  

3) Attention au rebranding express !

J’ai voulu tenter quelque chose d’assez bold (fou en français) sur Clubhouse: changer simultanément ma photo et mon nom.  

Passer de ce profil :

À cette version :

Du coup, cela fait une semaine qu’on m’appelle Swiss et que je discute avec des gens qui semblent assez désemparés : ils reconnaissent ma voix mais ni le nom et encore moins la photo. Cela peut entraîner des situations assez cocasses.

En effet, Clubhouse repose surtout sur la voix. Les gens utilisent souvent l’image et/ou les mots pour te reconnaître dans la vraie vie si ta voix ne leur dit rien.

Alors, si vous voulez changer des éléments de votre branding sur Clubhouse, allez-y par étape: le relooking se doit d’être progressif.

Du coup, j’ai remis ma photo de 2014 en attendant 😩

Cela ne marche pas non plus 🤯

J’ai donc remis mon ancien nom et ma nouvelle photo.

La vie de Clubhousienne est décidément semée d'embûches. 


Les autres news !